Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Arènes de la maistrance royale et musée de la tauromachie

240
0

Les arènes (Plaza de Toros) de la maistrance royale de cavalerie (Real Maestranza de Caballería) de Séville sont les plus anciennes arènes d'Espagne. C'est là que se déroulent les corridas de la Feria de Abril (la grande fête du mois d'avril à Séville), l'un des événements de la tauromachie les plus célèbres au monde. Les arènes de Séville sont l'une des attractions touristiques les plus populaires et font partie des monuments les plus visités de la ville. Déclarée Bien d'intérêt culturel, la Plaza de Toros de la maistrance royale de cavalerie de Séville est cataloguée comme Monument, conformément à ce qui a été publié au Bulletin officiel de l'État (BOE) de 1984.

Les arènes et son musée de la tauromachie peuvent être visités. La visite des gradins est complétée par la découverte du musée de la tauromachie, composé de deux espaces clairement différenciés. Le premier présente différentes peintures et une sélection d'estampes taurines appartenant à la collection de la maistrance royale, l'une des plus importantes au monde.

La salle des peintures rassemble une collection de peintures à l'huile des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, qui composent une pinacothèque sur le thème de la tauromachie d'une grande valeur, principalement de la période romantique. Elles représentent des scènes dans l'environnement rural et dans les arènes, de toreros et personnages liés au monde de la tauromachie. 
La salle des estampes rassemble une sélection d'estampes, de lithographies et de gravures. Pratiquement toutes les séries taurines historiques des XVIIIe et XIXe siècles sont représentées.

On peut notamment y voir les douze estampes de la « Tauromachie » de Francisco de Goya, appartenant à la troisième édition de cette série légendaire de gravures, réalisée à Paris en 1876.

La visite se poursuit par la découverte des écuries de chevaux des rejoneadores (cavaliers combattant le taureau avec un javelot en bois), jusqu'à rejoindre un espace empreint de spiritualité, la chapelle des toreros, présidée par un retable de la Vierge de Notre-Dame de la Charité, qui fait l'objet d'une grande dévotion parmi les matadors et qui fait l'objet de nombreuses offrandes.

Catégorie

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.