Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Pozos de la Nieve

97
1

Il s’agit certainement du principal édifice rural à caractère civil en raison de son importance historique. Situé à 2 kilomètres au niveau de l’intersection des routes qui vont vers Cazalla de la Sierra et San Nicolás del Puerto (A-455), cet édifice dispose d’un grand salon divisé en trois nefs par deux séries d’arcs en plein cintre.

On y trouve deux autres nefs : les deux puits où était conservée la neige, voûtés en 1760-1761. Jusqu’au début du siècle, il y avait une pièce dédiée à la chapelle de la Virgen de las Nieves. Le portail présente les caractéristiques d’un bâtiment religieux étant donné qu’on y trouve une façade de transept avec des éléments classiques et un clocher. Sur la façade on peut voir un blason de Séville datant de 1696 car ces puits appartenaient traditionnellement à cette ville. Cela est expliqué sur une stèle où il est écrit que durant le règne de Charles II ces puits furent achetés en 1684 avec leurs réservoirs et l’eau qu’ils contenaient, on obtint le privilège du roi pour y conserver de la neige (1694) et on ordonna la réalisation de travaux (1699).

La glace qui était formée et conservée de manière naturelle dans ces puits était transportée par des animaux pendant la nuit pour être vendue à Séville. Les restes étaient ensuite vendus moins cher dans les villages des alentours. La commune disposait à cet effet d’une chambre froide qui servait d’entrepôt et où la glace était bien protégée par de la paille. D’après les récits de l’époque, cette glace était destinée aux Communautés, à la manufacture de tabac, etc. et aux particuliers qui en achetaient plus d’un quart d’arrobe. Les autres devaient aller l’acheter dans la rue.

Cet édifice, qui est aujourd’hui une propriété privée, a été converti en maison de campagne en respectant son style original et la tradition, ce qui lui a valu une mention spéciale au niveau européen (2006) pour sa contribution à la Conservation du patrimoine culturel ainsi que le Prix à la conservation du patrimoine octroyé par la Mairie de Constantina (28 février 2007).

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.