Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Muraille et Centre d'interprétation de la muraille romaine d'Ilipa Magna

210
0

La muraille 

La muraille, déclarée BIEN D'INTÉRÊT CULTUREL (BIC), ce qui lui confère le plus haut niveau de protection, se situe dans la partie supérieure des deux collines qui forment le cœur de la ville d'origine, et s'étend sur un périmètre d'environ 1 500 m2 et sa forme ovale abrite un espace intérieur de 14 hectares. Sa construction, qui remonte aux alentours du premier siècle après J.-C., est un exemple patent de la romanisation de la Bétique, avec l'arrivée d'Auguste. Il s'agit d'une muraille de 1,20 m de largeur maximale, et de plus de 8 m de haut à certains endroits. Il s'agit d'un ouvrage de maçonnerie en mortier et pierre, très dur, de type opus caementicium.

En ce qui concerne son tracé, il longe les artères Avenida de Andalucía, Altozano, Real de Castilla, Aurora Martel, Antonio Reverte et la Calle Sol, où se trouve le CENTRE D'INTERPRÉTATION DE LA MURAILLE ROMAINE D'ILIPA MAGNA. D'après ce que l'on a pu découvrir, à cet endroit se trouvait un aqueduc provenant de Burguillos, qui approvisionnait la ville en eau. Il passe ensuite par les rues Turpila et Pasaje Real, et de là, par l'Alcazar et la rue Mesones. Plusieurs sections de la muraille conservent encore leurs tours, disposées à intervalles presque réguliers d'environ 25 m. En définitive, un monument de grande valeur historique, paysagère et patrimoniale.

Centre d'interprétation de la muraille romaine d'Ilipa Magna (Cimr)

 La ville actuelle d'Alcalá del Río, l'ancienne Ilipa Magna des Romains, a été fondée au premier millénaire avant Jésus-Christ, à l'époque des colonisations phéniciennes. C'est au cours de la période romaine que la ville a atteint sa splendeur maximale. Une importance dont ont témoigné des historiens de l'Antiquité tels que Strabon ou Ptolémée, qui l'appela Magna, dans l'intention de la mettre en valeur par rapport à d'autres villes.

Rome a apporté avec elle la construction du forum, du port, la frappe de sa propre monnaie, mais, le témoignage monumental le plus important qui soit parvenu jusqu'à nous est la muraille. Sa construction, qui remonte aux alentours du premier siècle après J.-C., est un exemple patent de la romanisation de la Bétique, avec l'arrivée d'Auguste. La muraille fut construite tout autour des hauteurs sur lesquelles la ville a été fondée, profitant des conditions topographiques du terrain pour renforcer ses défenses, flanquée d'un côté par le Guadalquivir et de l'autre par le ruisseau Casanchas.

Étiquettes

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.