Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Moulins à eau arabes

394
0

Les moulins à eau sont mentionnés pour la première fois dans un document du XVIIIe siècle et sous le nom d’aceñas et  batanes de Saldaña. Ils ont été construits sur le Guadalquivir entre Cordoue et Séville durant la période musulmane. Les bâtiments actuels ont été réalisés entre 1485 et 1499 sur les vestiges d’une éventuelle première construction du XIe siècle. On peut voir la marque des constructeurs mudéjars dans le style architectural de ces moulins. C’est également le cas pour d’autres bâtiments de la ville tels que l’église San Juan.

Situés près d’Alcolea del Río, les trois moulins forment un ensemble séparé par les eaux du Guadalquivir dont un, situé dans le nid du fleuve est inaccessible. Sa structure, faite de grands blocs de pierre et flanquée de deux contreforts, rappelle la quille d’un bateau retourné. Le noyau central pentagonal est couvert d’une voûte en berceau divisée en trois sections inégales par des pilastres de pierre et de brique. Son côté nord présente un léger décalage dû aux deux meules qui se trouvent en son centre. Le troisième module possède lui aussi cinq côtés et est couvert d’une voûte en étoile formée par des poutres croisées. Le sol montre un dénivelé vers la rivière, car ce moulin a lui aussi conservé ses meules. Le côté sud de l’ensemble est délimité par une digue en pierres de taille et en galets qui se jette dans le fleuve.

Étiquettes

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.