Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Halles municipales

249
0

Dès le Moyen Âge, les halles d’Écija (Plaza de Abastos) constituaient le centre social, politique et économique de la ville. Les commerçants y installaient leurs étals pour vendre du pain, des fruits, du lait, des légumes et du savon. Le vinaigre, le vin et le blé d’importation étaient vendus dans la halle aux grains qui se trouvait sur la Plaza Mayor ou sur la calle de la Caza où il y avait des poissonneries et des boucheries construites à la fin dudit siècle pour centraliser le marché dans la ville. Par ailleurs, on trouvait également dans ces rues des rubaneries, des orfèvreries, des épiceries, des selleries, etc. 

Pendant trois siècles, l’utilisation de la place était divisée entre le commerce de marchandises, les loisir et l'espace pour les villageois. En 1843, un groupe d’habitants d’Écija dirigés par le Marquis de l’Arenal créèrent la Sociedad de Fomento, dans le but de construire un marché. Pour la construction des halles, ils choisirent le site occupé par l'ancien couvent, l’école et l’église de San Fulgencion, qui avaient appartenu à la Compagnie de Jésus et qui étaient passés aux mains de la mairie en raison de leur mauvais état. Ainsi, le marché fut construit en 1844 et entraîna le démantèlement du système de marché ambulant plus caractéristique du Moyen Âge.

Aujourd’hui le marché est géré par la mairie d’Écija et les commerçants sont regroupés sous l’Association de commerçants du Marché d’Écija. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.