Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Église de Nuestra Señora de la Asunción

94
0

L’église paroissiale de Nuestra Señora de la Asunción se trouve au sud du village, dans le quartier que l’on appelle « El Palacio ». Elle se trouve dans une partie haute, à côté de l’ancien lit du Guadalquivir, d’où l’on peut voir la Vega.

Sa construction a débuté en 1555, dirigée par Juan Pérez Caravallo, mais les travaux ont été interrompus puis repris en 1619 par Diego López Bueno. Son plan est basilical à trois vaisseaux. Le vaisseau central est recouvert de caissons datant de la moitié du XVIe siècle alors que les bas-côtés sont surmontés de poutres en bois en pente. La croisée du transept est couronnée d’une voûte comprenant des ferrures de type flamand, notable pour sa complexité et sa forme curviligne harmonieuse et ornée des blasons des comtes de Cantillana. La tour a été construite au XVIIIe siècle par l’architecte diocésain Diego Antonio Díaz. 

À l’intérieur, le grand retable actuel qui provient en grande partie du couvent de Santo Domingo de Carmona a été réalisé par Juan Gatica au début du XVIIe siècle. Au centre, il y a l’image de l'Assomption de la Vierge et, sur les côtés, saint Joachim, sainte Anne et plusieurs saints dominicains.

À gauche du temple, il y a la chapelle du sanctuaire où est logé un beau retable présidé par une Immaculée baroque qui a été réalisé par le sculpteur Jerónimo Hernández de Estrada. Il est notamment orné d’un saint Pierre du XVIIe siècle et d’une belle peinture de la Trinité douloureuse. Dans cette chapelle on trouve également un retable avec le Vierge de Belén, une image ayant inspiré une grande dévotion.

Dans la nef de l’épître il y a une image de la Divine Bergère qui est logée dans l’ancien retable majeur du couvent franciscain. Elle est ornée d’images de sainte Claire et de saint Diego d’Alcalá. Les peintures de la niche ont été réalisées par l’illustre artiste de Cantillana Ricardo López Cabrera et José María Labrador. Dans la même nef, il y a les images du Christ de la Miséricorde, œuvre de Castillo Lastrucci, et de la Vierge de la Charité de Francisco Buiza.

Dans l’église on peut voir une croix rococo du XVIIIe siècle et les images de saint Joseph, la Vierge du Vœu, saint Philippe sur la croix et Jésus attaché à la colonne. La sacristie abrite d’importantes pièces d’orfèvrerie comme des ostensoirs, des calices, des plateaux, etc. des XVI-XIXe siècles et quelques peintures dont plusieurs réalisées par le peintre local Antonio Sánchez Palma. 

Horaires

Mardi, jeudi et vendredi de 19 h à 21 h les

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.