Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Couvent de Santa Florentina

152
1

Le couvent de Santa Florentina est l'un des premiers fondés en Andalousie au sein de l'ordre des Dominicains. Le bâtiment d'origine peut être daté de la seconde moitié du XVIe siècle, tout comme sa fondation. Aujourd'hui, il est constitué d'une série de bâtiments de différentes dates, notamment des XVIIe et XVIIIe siècles. Parmi eux, on peut citer la cour principale formée par des arcades semi-circulaires sur deux étages.

La plupart des dépendances furent bâties au XVIIIe siècle, notamment la sacristie (1708), le réfectoire, l'église (1714), l'entrée principale (1759) et le clocher. 

Une caractéristique notable est l’ancien portail en forme d'arc brisé encadrée par un alfiz, daté du début du XVIe siècle et qui permet aujourd’hui d’accéder au tour et au parloir du couvent. Ce dernier est surmonté d’un superbe plafond à caissons baroque.

L'église se compose  d’une nef couverte par un plafond trapézoïdal en bois polychrome lisse décoré de rinceaux végétaux peints et d'armoiries de l'ordre dominicain, et le presbytère est surmonté d'une coupole en demi-orange. Le portail de l’église est un magnifique exemple d’ouvrage en pierre calcaire du XVIIIe siècle.

L’église abrite de nombreux retables, pour la plupart du XVIIIe siècle, parmi lesquels le retable principal, baroque et de grande qualité artistique, avec l'image de sainte Florentine dans la niche centrale. Ses traits permettent de l’associer à l'atelier de Cristóbal de Guadix, tandis que l'œuvre sculpturale provient de celui de Pedro Roldán.

Des peintures et des reliefs de la même époque et surtout plusieurs toiles du XVIIe siècle situées dans la sacristie, ainsi que des pièces d'orfèvrerie de grande qualité, constituent l'un des plus importants ensembles conventuels de la province de Séville. 

Le clocher du couvent est constitué d'un triple mur en angle avec des arcs en plein cintre pour les cloches. Sa structure simple utilise les pilastres d'ordre toscan qui flanquent les arcs, dotés d’archivoltes à bossure. Au-dessus du fronton triangulaire, le couronnement comporte une petite niche et une décoration d’azulejos.

La communauté des Mères dominicaines se consacre à l'élaboration de produits de pâtisserie.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.