Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Couvent de Nuestra Señora de la Candelaria

137
2

Son nom officiel est celui de « Convento de Nuestra Señora de la Candelaria », mais il est également connu sous les noms de « Convento de San Francisco » et de « Convento de la Victoria ». Il fut fondé le 1er février 1555 par Juan Téllez Girón, IVe comte d’Ureña. 

L’église et ses dépendances firent face à de graves attaques au cours du XIXe siècle en raison des changements sociaux, politiques et économiques constants de l’époque. Depuis le début du XXe siècle, la Comunidad del Rebaño de María est en charge de la gestion du bâtiment.
 
Il est construit en brique et en pisé, et se compose d’une nef centrale et de deux nefs latérales où se trouvent les chapelles. Les nefs sont divisées sous quatre sections. La nef centrale est couverte d’une voûte en berceau à lunettes, avec une série de pilastres fixés au mur sur lesquels sont déchargés les arcs doubleaux. Au-dessus du transept se trouve une voûte en demi-sphère qui conserve encore des restes d’ornementation en plâtre avec des motifs de rocaille.

La porte est couverte par un arc en plein cintre. Dotée d’un linteau, elle est flanquée de pilastres toscans qui soutiennent un fronton courbe et brisé qui mène au deuxième corps, formé par une niche centrale où se trouvait, jusqu’à très récemment, une toile de San Francisco de Paula du XVIIIe siècle.

La tour possède trois sections ; la première est composée d'ouvertures semi-circulaires encadrées par des pilastres toscans ; la deuxième est constituée du corps de cloches ; et la troisième comporte une finition en céramique et azulejos du XVIIIe siècle représentant la chasse à courre. Dans le chœur de la nef de l’épître se trouve la chapelle de la Hermandad de Ntro. Padre Jesús Nazareno y María Santísima de las Lágrimas. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.