Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Collégiale de Santa María de las Nieves

160
0

Initialement construit par ses parents, les seconds comtes d’Olivares, pour abriter la chapelle et le panthéon familial,  à l’initiative de Don Gaspar, l’édifice acquiert le statut de collégiale et une autonomie totale par rapport à l’archevêché de Séville grâce à un privilège papal.

Elle est l’un des meilleurs exemples de l’architecture du XVIIe siècle dans la province et abrite des œuvres exceptionnelles des principaux artistes de l’époque. Pedro Roldán, María et Luisa Roldán, Francisco Antonio Gijón, Juan de Roelas ou encore Zurbarán sont quelques-uns des noms qui ont laissé leur empreinte dans cette collégiale classée bien d’intérêt culturel.

La collégiale est également le siège de la confrérie de la Soledad et le panthéon des comtes d’Olivares. La chapelle des reliques est l’un des exemples les plus remarquables de l’esprit religieux de l’époque. La collégiale est le second édifice religieux d’Espagne en termes de quantité et de qualité des œuvres qu’elle abrite.

Le plan du bâtiment est en croix latine rectangulaire. Son extérieur est constitué de trois portails  à linteaux et d’une tour à deux corps. Elle possède une nef séparée en trois vaisseaux, couverte de voûtes en berceau et décorée de stucs et de colonnes provenant du couvent des Carmélites de Los Remedios de Séville.

Admirez les retables arborant différents styles et de nombreuses œuvres d’art d’orfèvrerie. Le retable principal abrite une statue baroque de Notre-Dame des Neiges attribuée à  María Roldán, ainsi que des sculptures de saint Nicolas de Bari, saint Domingo, saint Pierre et saint Jacques (toutes du XVIIe siècle) et une petite Immaculée Conception (XVIIIe siècle).

Les chapelles abritent notamment des œuvres de Roelas et de Zurbarán, tandis que vous découvrirez dans celle du tabernacle des sculptures attribuées à Pedro Roldán. Au fond de la nef principale se trouve le chœur avec une double rangée de stalles décorées de motifs géométriques datant du XVIIe siècle.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.