Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Chapelle de San Benito Abad

87
0

Elle est située dans ce qui est aujourd’hui une rue centrale de notre ville, qui était autrefois connue sous le nom de Calle de San Benito.

Les origines de cette église remontent à l’époque de la reconquête chrétienne. Ainsi, vers 1258, Sa Majesté Alfonso X le Sage, après la reconquête de Gerena par son prédécesseur et père Fernando III, fit don de quelques terrains à une communauté de moines bénédictins, peut-être cisterciens, pour leur installation et leur entretien dans cette ville. Cette communauté était accompagnée par l’Ordre Militaire d’Alcántara, chargée de la récapitulation de Gerena.

Cette chapelle était l’église de l’ancien Hôpital de San Benito, aujourd’hui disparu, fondé par cette communauté bénédictine au milieu du XVIe siècle, qui offrait soins et repos aux pèlerins et passants qui traversaient Gerena sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, comme le mentionne le récit historique.

Elle occupe l’ancienne chapelle de l’Hospital de la Sangre. La construction de ce bâtiment à nef unique remonte à la moitié du XVIIIe siècle.

L’église de San Benito Abad, ou Capilla de Abajo comme l’appellent tous les habitants de Gerena, est la propriété et le siège canonique de la confrérie depuis 1589, avec l’approbation de Bernardo Rodríguez, proviseur général de la Sainte Église et archevêché de Séville, pour son excellence M. Rodrigo de Castro Presbítero, cardinal de la Sainte Église de Rome et archevêque du diocèse précité, bien que les confréries du Señor San Benito et du Santo Cristo de la Vera-Cruz y coexistaient déjà depuis le milieu du XVIe siècle.

Elle contient actuellement la réserve du Stmo. Sacramento, accordée par le cardinal M. José María Bueno Monreal en 1979. En outre, elle est l’église subsidiaire de la paroisse et le siège de l’Hermandad de la Veracruz.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.