Santiponce Itálica

Patrimoinie

Un patrimoine d'une immense richesse à découvrir

Castillo de Lora del Río o Castillo de Setefilla

240
0

Situé à côté du fleuve Churre, près de sa confluence avec le Guadalquivir, c'est le site d'origine de Lora, selon l'archéologue local José Remesal.

Le château est ce qu'on appelle techniquement un « Tell », c'est-à-dire une colline artificielle formée par l'accumulation des vestiges laissés par les générations successives. Le Tell de Lora est l'un des plus importants de la province, comme l'ont montré les fouilles archéologiques qui y ont été menées. Il a fait office de forteresse au VIIIe siècle et a été reconstruit après la reconquête chrétienne du XIIIe siècle. Les plus anciens vestiges trouvés correspondent à l'âge du bronze et peuvent être datés approximativement entre 1500 et 1000 ans avant Jésus Christ.

Avec l'arrivée des Romains, le Tell a été abandonné et la population s'est déplacée vers ce qui forme aujourd'hui la vieille ville de Lora, transformant le château en nécropole. Les plus grands vestiges datent de la période arabe, lorsque le château était appelé Lawra, ce qui signifie « la rive », nom donné par son emplacement entre le fleuve Churre et son embouchure sur le Guadalquivir.

Le château de Setefilla et le sanctuaire de Setefilla constituent une grande enclave des premières civilisations connues à ce jour. À la table de Setefilla, les Turdétans, les Wisigoths et les Romains ont vécu ensemble à leurs époques. L'accès se fait par le sud-ouest, en suivant un chemin dont il reste des traces évidentes de chaussée et un mur d'enceinte sur le côté est. La forteresse se compose de deux enceintes murées, la porte d'entrée est située au sud par une tour rectangulaire. La zone la mieux préservée est le donjon, la tour centrale de la forteresse.

Le château n'est pas accessible au public. 

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.