Pinares de Doñana

Espaces naturels

Plus de trois cents sites et réserves naturelles

Parc naturel de Doñana

322
2

Il s’agit de l’une des plus importantes enclaves naturelles du continent européen. C’est une zone d’hivernage, de passage et de reproduction très importante pour de nombreuses espèces d’oiseaux. C’est aussi l’un des derniers bastions d’espèces sauvages menacées comme l’aigle impérial et le lynx ibérique. Parmi les caractéristiques qui font de Doñana un espace unique, nous pouvons citer son climat méditerranéen avec une influence atlantique, sa situation géographique entre deux continents, sa grande productivité, son inaccessibilité et la grande variété d’environnements qu’il contient.

Le parc naturel de Doñana couvre une superficie de 68 236,40 ha, répartis sous quatre secteurs géographiquement discontinus autour du parc national. Il s’agit d’une zone naturelle protégée particulière qui comprend des territoires de trois provinces différentes (Huelva, Séville et Cadix), séparés ou répartis dans divers secteurs aux caractéristiques écologiques et humaines très différentes. L’importance du parc naturel de Doñana est déterminée non seulement par son rôle de zone de protection du parc national, mais aussi par ses propres ressources naturelles qui résultent de la confluence et de l’interrelation de nombreux facteurs (climatiques, géologiques, biologiques, historiques, culturels, etc.) qui ont façonné un territoire dynamique aux caractéristiques extraordinaires, avec des écosystèmes qui abritent une grande biodiversité, comprenant notamment pinèdes, dunes fossiles, marais, forêts méditerranéennes, pâturages et lagunes.

À l’instar du parc national, une partie de son territoire a été désignée en 1980 par l’Unesco comme Réserve de la biosphère. En 2002, il a été désigné en tant que Zone de protection spéciale pour les oiseaux (ZEPA), conformément à la Directive 79/409/CEE, par l’extension de la ZEPA de Doñana, qui n'incluait auparavant que le Parc national. En 2005, le parc naturel de Doñana a été inscrit dans la convention de Ramsar, en tant que zone humide d’importance internationale. Il est inclus dans la proposition de la Communauté autonome d’Andalousie concernant les Sites d’importance communautaire (LIC) afin d’intégrer le réseau Natura 2000.

Catégorie
Parc national
Superficie
68236.40 Ha
Flore

Chênes lièges, pins parasols, soude ligneuse, lentisques, tamaris, arbousiers, hélianthèmes à feuille d’arroche, ajoncs d’Europe et bruyères.

Faune

Il existe une grande variété d’oiseaux, principalement des rapaces tels que la buse, le milan, l’aigle impérial et le vautour fauve. On y trouve également des grues, des cigognes noires, des flamants roses, des nettes rousses et des colverts. Parmi les mammifères, on peut citer la mangouste ichneumon, le sanglier, le renard, la loutre, la genette et le magnifique lynx ibérique.

Itinéraire ornithologique de la Dehesa de Abajo : il existe un point de vue pour observer les cigognes et un autre pour voir une lagune avec des flamants roses, des canards souchets, des oies, etc. Réserve concertée Cañada de los Pájaros.

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.