Pinares de Doñana

Espaces naturels

Plus de trois cents sites et réserves naturelles

Grotte de la Sima

169
1

Elle est se trouve dans le Parc naturel Sierra Norte.

L’origine de cette cavité d’origine karstique, modelée sur les calcaires cambriens, remonte au Quaternaire. La grotte de la Sima est un puits qui recueillait l’eau de ruissellement et à l’intérieur de laquelle coulait un cours d’eau permanent, responsable de l’érosion de la roche et de l’élargissement des fissures jusqu’à la formation de galeries. Une fois la grotte formée, l'eau a continué à s’infiltrer depuis l'extérieur ce qui a entraîné la cristallisation de calcite. L’entrée d’eau provenant du ruissellement et sa circulation dans les grottes et les galeries a fait que les cavités se remplissent de matériaux où ont été retrouvés de nombreux fossiles de faune et de flore.

La Sima appartient au système de l'aquifère karstique Cazalla de la Sierra-Constantina. Dans le but d’exploiter ses eaux souterraines, des travaux y ont été réalisés dans les années 1950. Dans les années suivantes, l’entrée dans la grotte devint impossible jusqu’à sa restauration en 2002.

Les études réalisées des matériaux extraits de l’intérieur de la Sima ont permis de découvrir des fossiles de faune du Quaternaire, comme un terrier de hyènes avec des restes de leurs proies, un taureau sauvage, un aurochs, une chèvre, un sanglier et d’autres animaux. Bien qu’on n’y ait pas retrouvé de restes humains, il y a des indices qui montrent que l’homme utilisait la grotte. En effet, on y a retrouvé des restes d’industrie lithique utilisée pour égorger et couper la viande des proies.

L'accès à l’intérieur de la grotte est limité (il est réservé aux activités scientifiques et spéléologiques à des périodes déterminées). La grotte se trouve à côté du centre de Constantina, à l'extrémité sud-ouest du quartier de La Morería, où l’on trouve la rue de la Sima.

Catégorie
Autres

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.