Romería

Culture

Art, sentiment et tradition

La Vela de Santa Ana

2267
0

La Velá de Triana (veillée de Triana), célébrée en l'honneur de Santa Ana (Sainte Anne) est la fête la plus ancienne de Séville. Son origine remonte au XIIIe siècle, lorsque le roi Alphonse X, qui souffrait d'une maladie oculaire, s'en remit à la Vierge, en faisant la promesse que s'il était guéri, il construirait un temple en l'honneur de Santa Ana. Les travaux ont commencé en 1266.
Cette fête est devenue une tradition pour les habitants de Triana et de Séville, qui se rendent à l'église pour veiller la Vierge pendant la nuit, la veille du 26 juillet. Cette fête, de nature religieuse à ses débuts, a pris un caractère plus populaire, et s'accompagne de danses et de chants aux portes de certaines maisons.

La velà se déroulait dans le temple, dans ses alentours, et surtout près du fleuve. De fait, pendant des siècles, le Guadalquivir a été le théâtre des principales activités de la velá.
L'ancienne velá est très différente de celle que nous connaissons aujourd'hui, qui date d'un peu plus d'un siècle, du début du XXe siècle Cette nouvelle étape de la fête est marquée par la « cucaña » (mât de cocagne), au programme depuis 1910, une tradition intacte depuis son introduction, dans laquelle les jeunes doivent défier un poteau en bois glissant, pour atteindre le fanion qui se trouve au sommet.

Date estimée
14-19 juillet

0 commentaires

Nouveau commentaire

Les commentaires sont modérés, ils mettent donc un certain temps à apparaître. S'ils contiennent un langage offensant, ils ne seront pas publiés.